Skip to content
 

Bienvenue au vingtième siècle

Barack Obama a promulgué aujourd’hui sa loi sur l’assurance maladie. Une avancée énorme pour les Etats-Unis, qui ne sont en retard que d’une soixantaine d’année sur les pays européens. On n’attend plus que l’abolissement de la peine de mort pour que les USA deviennent enfin une démocratie moderne.

Vu d’ici, il est proprement incompréhensible que les Etats-Unis aient mis si longtemps à créer un système de protection sociale. Le fait même que près de la moitié de la population y soit opposée est sidérant. Ces américains préfèrent-ils vraiment risquer la banqueroute au moindre incident de santé, ou enrichir les actionnaires des compagnies d’assurance privées, qui assurent un service médiocre à un coût beaucoup plus important que celui pratiqué par nos systèmes publics ? Ah, l’efficacité du privé !

Quoi qu’il en soit, il est rafraichissant de voir que les Etats-Unis avancent dans la bonne direction, alors que les libéraux qui nous gouvernent en France continuent à affaiblir le secteur public au profit des assurances et banques privées si efficaces, qui viennent de plomber l’économie mondiale.